Fil d’information et d’appui
au secteur chorégraphique
Covid-19

Afin de faire face à la situation de crise sanitaire liée à la propagation du Coronavirus Covid-19 et à ses conséquences, le CN D propose un fil d’information et d’appui au secteur chorégraphique.

Depuis le 16 mars le gouvernement, les différents ministères et les organisations socio-professionnelles ont annoncé un certain nombre de mesures et d’aides.
 

Mise à jour du 2.06
 

Reprise d’activité et réouverture au public dans le secteur chorégraphique mis à jour 02.06

Reprise d’activité des établissements d’enseignement artistique mis à jour 02.06
À compter du 2 juin 2020, les établissements d’enseignement de la danse (ERP de type R) peuvent rouvrir dans les conditions prévues à l’article 45 du décret n°2020-663, à savoir :
– pour la pratique individuelle ou en groupe de moins de quinze personnes ;
– dans tous les départements ;
– sans obligation de port du masque pendant la pratique artistique.

Ces conditions d’accueil doivent impérativement se faire dans le respect de l’article 1er du décret et permettre :
– le respect des mesures d'hygiène définies en annexe 1 du décret (notamment lavage des mains, tousser ou éternuer dans son coude, mouchoirs à usage unique...) ;
– la distanciation sociale, incluant la distanciation physique d'au moins un mètre entre deux personnes.

Attention : l’article 57 du même décret prévoit toutefois que le préfet de département peut, « lorsque l'évolution de la situation sanitaire le justifie et aux seules fins de lutter contre la propagation du virus », interdire l’accueil du public dans ces établissements.
+ d’infos décret n° 2020-663 du 31 mai 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de Covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire, paru au JO du 1er juin 2020

Reprise d’activité des salles de spectacles mis à jour 02.06

L’article 45 du décret n°2020-663 du 31 mai 2020 a fixé les conditions de réouverture des salles de spectacles :

Dans les départements classés « orange » (Paris, Seine-et-Marne, Yvelines, Essonne, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Val-d'Oise, Guyane, Mayotte) : les salles de spectacles (ERP de type L) ne peuvent rouvrir au public pour l’instant et ce, selon les annonces du Gouvernement, jusqu’au 22 juin 2020 a priori. Un nouveau décret devra fixer les conditions de leur réouverture.

Dans les départements classés « vert » (tous les autres) : les salles de spectacles (ERP de type L) peuvent rouvrir au public en organisant l’accueil de la manière suivante :
– Les personnes accueillies ont une place assise ;
– Une distance minimale d'un siège est laissée entre les sièges occupés par chaque personne ou chaque groupe de moins de dix personnes venant ensemble ou ayant réservé ensemble ;
– L'accès aux espaces permettant des regroupements est interdit, sauf s'ils sont aménagés de manière à garantir le respect de l’article 1er du décret (cf. plus bas) ;
– Le port du masque est obligatoire.

Ces conditions d’accueil doivent impérativement se faire dans le respect de l’article 1er du décret et permettre :
– le respect des mesures d'hygiène définies en annexe 1 du décret (notamment lavage des mains, tousser ou éternuer dans son coude, mouchoirs à usage unique...) ;
– la distanciation sociale, incluant la distanciation physique d'au moins un mètre entre deux personnes.

Attention : l’article 57 du même décret prévoit toutefois que le préfet de département peut, « lorsque l'évolution de la situation sanitaire le justifie et aux seules fins de lutter contre la propagation du virus », interdire l’accueil du public dans ces établissements.
+ d’infos : décret n° 2020-663 du 31 mai 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire, paru au JO du 1er juin 2020
 

Ministère de la Culture : documents d’aide à la reprise des activités  mis à jour 20.05

Afin de favoriser et d’accompagner la reprise des activités artistiques dans le champ du spectacle vivant et d’envisager la réouverture progressive des salles de spectacle et des conservatoires classés et lieux d'enseignements artistiques publics, le ministère de la Culture a conçu, avec les professionnels, des documents d’aide à la reprise, proposant les différentes mesures à mettre en œuvre sous la forme de recommandations concernant chaque type d'activité : reprise des activités dans le champ du spectacle, organisation d'actions culturelles et d'éducation artistique et culturelle, reprise des salles de spectacle, reprise des conservatoires classés et lieux d'enseignements artistiques publics.
+ d’infos Déconfinement aide pour la reprise d’activité et la réouverture au public
 

Reprise de l’accueil en formation mis à jour 20.05

Un document du ministère du Travail formule des recommandations et conseils à destination des acteurs intervenant dans le champ de l’apprentissage et la formation professionnelle continue.
+ d’infos Conditions de reprise de l’activité et de l’accueil en formation
 

Reprise d’activité : mesures spécifiques de soutien aux entreprises mis à jour 02.06

Objectif reprise : outil gratuit du ministère du Travail pour aider les TPE et les PME mis à jour 02.06
Destiné aux entreprises et associations de droit privé de moins de 250 salariés qui rencontrent des difficultés dans la reprise de leur activité, le dispositif « Objectif reprise » du ministère du Travail propose des modalités gratuites de conseil et d’appui sur les questions de prévention, de ressources humaines, d’organisation du travail ou de management. Déployé en région par le réseau Anact-Aract, en lien avec la Direccte, le dispositif mobilise solutions et acteurs régionaux.

« Objectif reprise » propose notamment : un questionnaire pour évaluer ses points forts et marges de progrès, des recommandations et contacts utiles, des temps d’échanges de pratiques inter-entreprises, des web conférences, des RDV conseil individuels.
+ d’infos Objectif reprise – ministère du Travail
+ d'infos Questionnaire (autodiagnostic) TPE et associations de 1 à 11 salariés
+ d'infos Questionnaire (autodiagnostic) PME et associations de 11 à 249 salariés

Le ministère du Travail a édité protocole national de déconfinement, applicable à l’ensemble des entreprises afin d’assurer la santé et la sécurité des salariés.
+ d’infos Protocole national de déconfinement

Assurance maladie – Subvention « Prévention Covid-19 » mis à jour 19.05
Pour aider les entreprises de moins de 50 salariés et les travailleurs indépendants à prévenir la transmission du Covid-19 au travail, l’Assurance Maladie – Risques professionnels propose la subvention « Prévention
COVID ». Si vous avez investi depuis le 14 mars ou comptez investir dans des équipements de protection (concernant les mesures barrière ou les mesures d’hygiène et de nettoyage), vous pouvez bénéficier d’une subvention allant jusqu’à 50 % de votre investissement. Quels sont les équipements et installations financés ? Comment bénéficier de la subvention ?
+ d’infos ameli – entreprise-covid19
 

Mesures de soutien aux entreprises mis à jour 2.06

Face à l’impact de la crise sanitaire sur leur activité, les différentes entreprises du secteur chorégraphique (compagnies de danse, lieux de diffusion, écoles de danse sous forme associative, autoentrepreneurs…) peuvent bénéficier d’un certain nombre de mesures de soutien : reports et délais de paiement de cotisations, d’échéances sociales et fiscales ou de loyers, aides exceptionnelles... Un fonds de solidarité en faveur des entreprises et des indépendants touchés par la crise du Covid-19 a été créé. Réévalué à 7 milliards d’€ (au lieu d’un d’1 milliard d’euros annoncé initialement), ce fonds est étendu et modifié par décret n°2020-552 du 12 mai 2020 (paru au JO le 13 mai 2020).
+ d’infos fiche Mesures de soutien aux entreprises mis à jour 2.06
+ d’infos : FAQ ministère Économie pour bénéficier des aides mis à jour 7.04
+ d’infos sur les différentes mesures de soutien sur economie.gouv.fr mis à jour 21.04

Le ministère de l’Économie annonce le prolongement des possibilités de report des cotisations sociales et impôts directs des entreprises.
Les échéances fiscales des entreprises du mois de mai sont reportées au 30 juin. Dépôt des « liasses fiscales », solde d'impôt sur les sociétés... le calendrier des principales échéances fiscales du mois de mai a été adapté afin de tenir compte de la crise sanitaire.
+ d’infos

Audiens se mobilise en faveur des entreprises de la culture et adopte différentes mesures exceptionnelles pour les accompagner.
+ d’infos sur audiens.org

En complément du report des cotisations, le CMB met en place une cellule prévention afin de répondre aux besoins des employeurs durant cette période de crise. Des intervenants en prévention des risques professionnels répondent aux questions des employeurs culturels et les accompagnent sur la continuité de leur activité, la gestion de crise, la mise à jour du document unique d’évaluation des risques professionnels, la transformation de l’activité …
Contact pour la cellule : intervention@cmb-sante.fr
Contact pour des questions relatives au Covid : covid19-ids@cmb.asso.fr

Le ministère de l’Économie a mis en place une page d'information à l’attention des entreprises confrontées au Covid-19, reprenant les mesures de soutien, les solutions pour l’emploi, mais aussi des listes de contacts.
+ d’infos Mesures d’urgence entreprises ministère de l'Économie

La Banque publique d’investissement (Bpifrance) a rédigé un guide des mesures à mettre en œuvre face aux premières difficultés et mis en place un plan de soutien d’urgence aux entreprises, qui propose une extension de ses garanties et un réaménagement de ses crédits. Un formulaire de demande en ligne, ainsi qu’un numéro vert +33 (0) 969 370 240 ont été créés pour faciliter l’accès à l’information et orienter les entrepreneurs.
voir le guide
voir le formulaire

Au-delà des aides financières, Bpifrance propose des formations en ligne gratuites et des webinaires dédiés à la gestion de la crise Covid-19.
Covid-19 : se former et s’informer pour résister à la crise mis à jour 6.04

Les dix-huit régions de France, en coordination avec le gouvernement et les services déconcentrés de l’État, ont ajusté leurs mesures en temps réel pour faire face à la crise et soutenir les entreprises et acteurs de leurs territoires : des mesures sectorielles (économie, formation, culture…) ont été adoptées et des fonds débloqués.

Pour le secteur culturel, les Régions s’engagent au maintien des subventions en cas d’annulation de représentations et certaines ont voté un fonds d’urgence dédié, ou créé des dispositifs spécifiques : quels sont les engagements pris par chaque Région ? Quels sont les contacts et relais pour chaque territoire ?
+ d’infos Fiche CN D les mesures de soutien des Régions mis à jour 9.04

La loi n° 2020-473 du 25 avril 2020 de finances rectificative pour 2020 mis à jour 27.04
vient préciser les conditions de maintien des subventions : en cas d'annulation d'un projet, d'un évènement ou d'une manifestation ayant fait l'objet d'une décision d'attribution de subvention par une collectivité territoriale, celle-ci peut décider du maintien d'une partie de cette subvention, limitée aux dépenses éligibles effectivement décaissées à l'occasion de ce projet, de cet événement ou de cette manifestation dont atteste le bénéficiaire.
+ d’infos article 24 de la loi n° 2020 – 473 du 25 avril 2020
 

Formation  mis à jour 19.05

Afdas : mesures exceptionnelles pour soutenir l’accès à la formation des salariés intermittents du spectacle
Compte tenu de la situation actuelle liée à la crise sanitaire, les partenaires sociaux mettent en place des mesures exceptionnelles pour soutenir et favoriser l’accès à la formation des salariés intermittents du spectacle : période de carence levée, étude de recevabilité sur 36 mois au lieu de 24, période écoulée depuis le 17 mars considérée comme une période d’activité.
Les salariés intermittents du spectacle peuvent mobiliser leurs droits à la formation sur le plan de développement des compétences administré par les équipes de l’Afdas ou sur leur CPF (compte personnel de formation) ou CPF de transition, selon leur projet.       
+ d’infos Mesures exceptionnelles accès formation intermittents

Mon Compte Formation : une FAQ dédiée au Covid-19  mis à jour 21.04
Le portail d’information des organismes de formation a mis en ligne le 14 avril une FAQ dédiée à la crise du Covid-19 et à ses impacts sur les Comptes personnels de formation
FAQ spéciale Covid-19

Formation et activité partielle  mis à jour 4.05
Dans le cadre de la crise du Covid-19, le dispositif FNE-Formation est renforcé de manière temporaire : depuis le 14 avril, toutes les entreprises peuvent demander, auprès de l’État le remboursement des coûts pédagogiques des formations suivies par leurs salariés en chômage partiel. L’État assure de rembourser les formations jusqu’à € 1 500 euros. Au-delà, une instruction plus précise de la demande de formation devra être effectuée. Ce dispositif est accessible à toutes les entreprises qui ont des salariés en chômage partiel, par une simple convention signée entre l’entreprise et la Direccte.
FAQ FNE- formation et activité partielle


Droit mis à jour 14.05

Dispositif de chômage partiel simplifié et renforcé
Le ministère du Travail a annoncé le 16 mars la mise en place d’un dispositif de chômage partiel simplifié et renforcé. La loi d’urgence pour faire face à l’épidémie de Covid 19, publiée le 23 mars 2020, autorise le gouvernement à prendre, par la voie d’ordonnance, toute mesure ayant pour objet « de limiter les ruptures des contrats de travail et d'atténuer les effets de la baisse d'activité, en facilitant et en renforçant le recours à l'activité partielle pour toutes les entreprises ».
Un décret du 25 mars et une ordonnance du 27 mars 2020 sont venus préciser ces assouplissements.
+ d’infos fiche Activité partielle mis à jour 17.04
+ d’infos fiche Mesures de soutien aux entreprises mis à jour 13.05

Guso et activité partielle – Mesures exceptionnelles mis à jour 28.04
En application des mesures gouvernementales liées à la crise sanitaire, plusieurs mesures exceptionnelles ont été décidées. Le Guso précise désormais les modalités déclaratives spécifiques aux employeurs éligibles à l’activité partielle.
+ d’infos GUSO Mesures Covid 19

Le ministère du Travail a créé une FAQ et mis à jour son site pour répondre aux différentes questions concernant le fonctionnement du chômage partiel
Chômage partiel comment ça marche ? mis à jour 21.04

Arrêt de travail simplifié pour les travailleurs contraints de garder leur(s) enfant(s) mis à jour 4.05
Un dispositif exceptionnel a été mis en place par le gouvernement via un décret du 9 mars 2020, permettant aux travailleurs ne pouvant pas télétravailler de disposer d’un arrêt de travail simplifié pour pouvoir garder leur(s) enfant(s) dont les établissements d’accueil sont fermés. Ce dispositif a été élargi aux auteurs chorégraphes.
Selon la loi n°2020-473 du 25 avril 2020 de finances rectificative pour 2020, les salariés bénéficiant de l’indemnisation spécifique d’arrêt de travail pour garde d’enfant mise en place dans le cadre de la crise sanitaire, basculent dans le régime d’activité partielle à compter du 1er mai 2020. Une note de l’Assurance maladie vient préciser les modalités de ce transfert. Les travailleurs indépendants et les auteurs, quant à eux, pourront continuer à bénéficier du régime dérogatoire pour garde d’enfant actuel.
+ d’infos fiche Arrêt de travail pour garde d'enfants mis à jour 4.05
+ d’infos fiche Mesures de soutien aux auteurs chorégraphes mis à jour 13.05

Force majeure
Face à l'épidémie de Covid-19, le secteur de la culture se retrouve confronté à de nombreuses annulations de spectacles. Peut-on retenir la force majeure dans ces situations ?
Pour rappel, la notion de force majeure renvoie à la survenance d'un évènement extérieur, imprévisible lors de la conclusion du contrat et irrésistible dans ses effets, empêchant l'un des contractants d'exécuter son obligation, sans que sa responsabilité ne puisse être recherchée. S'il est probable que le caractère imprévisible soit retenu pour les contrats conclus avant le 30 janvier 2020, date à laquelle l'OMS a qualifié l'épidémie de Covid-19 "d'urgence sanitaire publique de portée internationale", rien ne permet d'affirmer que le caractère irrésistible de l'épidémie soit reconnu…
+ d’infos fiche cas de force majeure mis à jour 8.04

Dans ce contexte, et face à l’annulation ou au report des représentations, quelles sont les possibilités, les démarches à adopter, les questions à se poser ? Un lieu de diffusion peut-il annuler des dates de représentations malgré l’existence d’un contrat de cession ? Quelles sont les conséquences de ces annulations sur les contrats de travail, les droits sociaux des intermittents ?
+ d'infos fiche annulation, report de représentations et conséquences mis à jour 12.05

Nouvelle mesure à destination des diffuseurs de spectacles (théâtres, festivals...)
Dans le but de soutenir les entreprises du secteur culturel en cette période de crise,  et dans le respect du droit des consommateurs, l’ordonnance n°2020-538 du 7 mai 2020 modifie les obligations contractuelles des entrepreneurs de spectacles et leur donne la possibilité de proposer à leur public une alternative au remboursement afin de leur éviter des difficultés de trésorerie.
Ils pourront proposer un avoir pour toute résolution de contrat (le billet d’accès à une représentation constitue un contrat) notifiée entre le 12 mars et le 15 septembre 2020 inclus.
+ d'infos Fiche Annulation, report de représentations et conséquences mis à jour 12.05

FAQ Pôle Emploi
Pôle Emploi met en place une FAQ actualisée en permanence pour répondre aux questions des demandeurs d’emploi et des entreprises dans ce contexte de crise.
+ d’infos FAQ Pôle Emploi
 

Mesures spécifiques de soutien au secteur culturel et au spectacle vivant mis à jour 2.06

Fonds d’urgence pour le spectacle vivant privé / FUSV mis à jour 2.06
Créé par le ministère de la Culture et la Ville de Paris, en partenariat avec l’ASTP et l’Adami, le fonds d’urgence pour le spectacle vivant privé (FSUV) est un fonds instauré à titre temporaire, destiné à apporter des aides exceptionnelles à des entreprises de spectacles impactées par la crise du Covid-19.
Ce fonds s’adresse aux théâtres et aux tourneurs privés ainsi qu’aux compagnies de spectacle vivant non subventionnées pour leur fonctionnement ou ne bénéficiant que d’aides au projet. Ses règles de soutien ont été conçues afin d’aider plus fortement les petites structures. Son financement est assuré à ce jour par l’État, la Ville de Paris, l’ASTP et l’Adami.
 + d'infos Dispositif FSUV et dépôt de demande

Mesures annoncées en faveur du secteur culturel mis à jour 2.06
Annonces dans l’attente des textes d’application au 02.06

Soutien aux entreprises culturelles
Un communiqué de presse du 24 avril 2020 (n°2135-1018) du ministère de l’économie annonce le maintien et le renforcement des mesures de soutien économique à destination des entreprises du secteur culturel, parmi lesquelles : des exonérations automatiques de charges sociales pour les TPE et PME ayant fait l’objet d’une fermeture entre mars et juin, la prolongation du fonds de solidarité au-delà du mois de mai et l’annulation des loyers dus par les TPE et PME du secteur culturel aux bailleurs nationaux (État et ses opérateurs) pour la période de fermeture.
+ d’infos : Communiqué de presse 24 avril 2020

Soutien aux intermittents et artistes-auteurs mis à jour 2.06
Lors de son allocution du 6 mai 2020, le Président de la République a annoncé une « année blanche » pour les intermittents, dont les droits devraient être prolongés jusqu’à fin aout 2021, ainsi qu’un certain nombre de mesures de soutien concernant les artistes-auteurs : l’exonération des cotisations sociales pour 4 mois, la simplification de l’accès au fond de solidarité et la mise en place d’une plateforme dédiée permettant aux artistes-auteurs de saisir leurs dossiers.
Dans l'attente des textes mettant en œuvre « l'année blanche » annoncée par le Président de la République, Pôle emploi prolonge les droits des intermittents jusqu'au 30 juin 2020 ; cette nouvelle date provisoire figure dans l'espace personnel de chaque bénéficiaire.
+ d'infos Mesures exceptionnelles intermittents - Pole Emploi spectacle

Mesures spécifiques pour les intermittents
Jeudi 19 mars, le ministère de la Culture et le ministère du Travail ont annoncé des mesures exceptionnelles de soutien aux intermittents et salariés du secteur culturel. Ces mesures prévoient la neutralisation de la période courant du 15 mars à la fin de la période de confinement de la population. L'ordonnance n°2020-324 relative aux revenus de remplacement, entrée en vigueur le 25 mars prévoit quant à elle la prolongation du bénéfice des allocations spécifiques pouvant être versées aux intermittents, pour ceux d'entre eux ayant épuisé leurs droits. Le décret n°2020-425 du 14 avril 2020 a précisé les modalités d’application et la durée de ces mesures.
+ d’infos fiche Régime d’assurance chômage intermittents mis à jour 17.04
+ d'infos décret n°2020-425 du 14 avril 2020

Audiens annonce le 21 avril 2020 que le paiement des indemnités de Congés Spectacles sera avancé d’un mois.
+ d’infos à venir sur le site

FAQ Pôle Emploi
Pôle Emploi a mis en ligne une FAQ dédiée aux intermittents du spectacle, pour répondre à leurs questions concernant l’accès aux mesures exceptionnelles annoncées
+ d'infos FAQ Pôle Emploi
+ d'infos Intermittents du spectacle – Mesures exceptionnelles
+ d'infos Intermittents du spectacle et activité partielle
+ d'infos Activité partielle : réponses aux questions des employeurs du spectacle
+ d'infos COVID19 – Procédure d’actualisation pour les intermittents du spectacle

FAQ ministère de la Culture
Recours à l’activité partielle, impact sur les droits à indemnisation ou encore impact sur le contrat de travail : le ministère de la Culture a créé le 27 mars une FAQ « Employeurs culturels face aux impacts de la crise de coronavirus », afin de répondre aux questions du secteur culturel concernant la mise en place précise des mesures de soutien et aides d’urgence annoncées.
+ d’infos FAQ ministère de la Culture

Comment l’indemnisation pour activité partielle peut-elle être prise en compte pour le calcul des droits à l’assurance chômage ? Quelle est l’incidence de la période de confinement sur le calcul des droits ?
+ d'infos fiche épidémie de coronavirus et régime d'assurance chômage des intermittents du spectacle mis à jour 17.04


Mesures de solidarité

Audiens
Audiens renforce ses aides en faveur des professionnels de la culture et propose une d’aide ponctuelle exceptionnelle pour les artistes et techniciens intermittents du spectacle.
À partir du 20 mars 2020, mise en place d’un formulaire de demande d’aide ponctuelle exceptionnelle, allégé, qui sera traité en priorité pour les artistes et techniciens intermittents du spectacle confrontés à des annulations de cachets ou de jours de travail.
Cette aide est accessible à ceux qui rencontrent des difficultés sociales et/ou financières importantes, et qui ont eu plus de 5 jours ou cachets annulés au cours d’un mois civil.
voir formulaire

CMB
Le CMB met en place une cellule de soutien et d’appui psychosocial le 23 mars 2020.
Cette cellule, constituée de médecins, psychologues du travail et assistantes sociales, a vocation à traiter les questions liées à la situation psychosociale des personnes au regard de leur situation de travail.
+ d’infos
contact
covid-psychosocial@cmb.asso.fr

Onda
L'Onda prévoit de maintenir le versement de ses aides financières aux structures assurant le paiement des contrats de cession aux compagnies impactées par des annulations ou des reports liés au Covid-19.
+ d’infos

SACD mis à jour 21.04
SACD fonds d’urgence solidarité
La SACD a créé le 18 mars 2020 un fonds de solidarité d’urgence pour les auteurs. Ce dispositif est destiné à soutenir les autrices et auteurs qui ne bénéficient d’aucun revenu fixe : ni allocation de retraite, ni salaire...
Critères d’éligibilité : Justifier de l’annulation de représentations pour un spectacle déclaré à la SACD ou d’un contrat d’écriture, et avoir perçu au moins € 1 200 de droits de la SACD au cours de l’année 2019. L’aide est équivalente à la moyenne mensuelle des droits d’auteur SACD en 2019, plafonnés à € 600 par auteur.
Les demandes sont à adresser par mail à : fondsurgencesacdcrisesanitaire@sacd.fr

SACD fonds d’urgence spectacle vivant
Le troisième volet du fonds SACD d’urgence Covid-19, créé et géré par la SACD et financé par le ministère de la Culture (enveloppe maximale de € 500 000), s’adresse aux auteurs d’œuvres de spectacle vivant qui ne bénéficient pas du fonds de solidarité gouvernemental. Les chorégraphes sont éligibles à ce fonds sous certaines conditions : avoir leur résidence fiscale en France, avoir plus de 50% de leurs revenus 2017-2019 provenant de disciplines du spectacle vivant relevant de la SACD, constater une baisse de revenus nets au titre de leur activité d’auteur d’au moins 50% aux mois de mars et avril 2020.
+ d’infos : critères d’attribution, formulaire de demande, modalités de règlement fonds SACD

De plus, la commission d’action sociale travaille normalement et procède à l’examen de toutes les demandes qui ont été déposées en dehors de ce fonds d’urgence réservé aux impacts directs de la crise sanitaire actuelle.
Connectez-vous à votre espace personnel du site sacd.fr pour formuler une demande et consulter les critères d’attribution des aides de solidarité SACD.
+ d'infos Guide des démarches auteurs en période de crise sanitaire Covid-19
+ d’infos fiche Mesures de soutien aux auteurs chorégraphes mis à jour 13.05

Adami mis à jour 15.04
L’Adami a précisé ses mesures exceptionnelles en faveur des artistes, avec 11,3 Md’€ supplémentaires consacrés au maintien de l’aide aux projets artistiques pour les projets reportés ou annulés. Les aides seront versées sous condition du versement d’une indemnité aux artistes concernés.
- 8,5 Md’€ débloqués pour un paiement exceptionnel versé directement aux artistes ;
- 1,8 Md’€ d’aides financières maintenues aux projets artistiques annulés ou reportés et soutenus précédemment par l’Adami avec une attention particulière portée sur la rémunération des artistes ;
- € 330 000 de dotation supplémentaire pour le dispositif « Droit au cœur » en soutien aux artistes qui font face aux situations sociales les plus urgentes.
+ d'infos Mesures exceptionnelles
+ d'infos Droit au coeur

Études d’impact de la pandémie COVID-19 mis à jour 14.05

Opale/CRDLA Culture, l’Ufisc et les réseaux associés ont lancé du 17 avril au 6 mai 2020 une grande enquête de rayonnement national, adressée à l'ensemble du champ culturel. En complément, l’association publie une note présentant les données issues des premières exploitations de son enquête nationale sur les activités, les modes de gouvernance, les ressources humaines et les modèles économiques des associations culturelles employeuses, menée en 2019.
+ d’infos Note Opale / CRDLA

Par ailleurs, plusieurs questionnaires d’organisations professionnelles sont encore en ligne, dans le but de mesurer l’impact de la crise sur notre secteur.

Les syndicats de l’USEP-SV – Union syndicale des employeurs du secteur public du spectacle vivant – (PROFEDIM, Les Forces Musicales, SNSP et Syndeac) mettent en ligne un questionnaire « Conséquences de la pandémie » pour dresser une photographie du secteur public.
Accéder au questionnaire

Le SFA-CGT (Syndicat Français des Artistes-Interprètes) propose un formulaire à destination des artistes interprètes qui subissent des annulations de dates ou interventions (spectacles, ateliers, etc.) dans le cadre de l'épidémie de Covid-19.
Accéder au questionnaire

Un questionnaire a été mis en ligne par le SYNAVI pour recenser les problèmes rencontrés par les compagnies et lieux à cause de la crise sanitaire liée au coronavirus et réaliser un état des lieux national.
Accéder au questionnaire

En région mis à jour 14.05

Spectacle vivant en Bretagne et la Région Bretagne proposent un questionnaire aux structures du spectacle vivant pour dresser un état des lieux de l’impact des annulations et des fermetures pour le secteur du spectacle vivant, en Bretagne. À renseigner avant le 30 juin 2020.
Accéder au questionnaire

L’ODIA Normandie, en lien avec la Région Normandie, propose un questionnaire pour recueillir les informations, difficultés, cadre des annulations, impact et d’avoir une vision à l’échelle de la Normandie et de manière croisée entre lieux de diffusion et équipes artistiques.
Accéder au questionnaire

La Région Occitanie propose un questionnaire en association avec Occitanie en scène, Occitanie films et Occitanie Livre & Lecture, agences culturelles régionales afin de collecter au niveau régional et de manière croisée entre tous les secteurs (spectacle vivant, cinéma-audiovisuel, livre et lecture, patrimoine, art contemporain, radio et jeux vidéo) les impacts de la pandémie.
Accéder au questionnaire

La Région Sud propose un questionnaire à destination des entreprises.
Accéder au questionnaire de la Région Sud
 

Santé

Préparation physique et entraînement
Durant cette période plusieurs professionnels de santé vous proposent des conseils pour maintenir votre préparation physique, ainsi que des événements en ligne.

Nicolas Brunet
Masseur-kinésithérapeute, ostéopathe, rééducateur-préparateur physique du Ballet de l’Opéra national de Paris. Différents cours de renforcement global ou spécifique du pied, de la hanche et du dos, gainage ou encore cardio sont disponibles.
sur Instagram

Ballet Biarritz Dance Living Lab
Tous les jours, des modules de gainage, de renforcement spécifique, de cardio ainsi que des topos sont proposés par l'équipe médicale du Malandain Ballet Biarritz.
sur Youtube

Conseils
Le danger de la prise d’anti-inflammatoires

Les jeunes peuvent être affectés par le Coronavirus (selon le bulletin épidémiologique, au 15 mars, 6% des patients en réanimation avaient entre 15 et 44 ans) et la prise d'anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène, kétoprofène, diclofenac, naproxène, nabumétone...) est un facteur très aggravant pour toutes les classes d'âge.
Le recours aux anti-inflammatoires, afin de soulager douleurs, règles douloureuses, maux de tête, n'est pas rare chez les danseurs. Il est recommandé de ne pas prendre du tout d'anti-inflammatoires, d'aspirine et de cortisone pendant cette période de pandémie. Si vous pensez ne pas avoir le choix, contactez votre médecin traitant afin qu'il trouve une alternative potentielle.
De plus, la prise de paracétamol, qui ne constitue pas un facteur aggravant, peut lui, masquer une fièvre et retarder la pose du diagnostic d'infection virale.
Source : Dr Audrey Lucero, médecin du sport, Fédération française de danse, 23 mars 2020

Rythme de vie : comment limiter votre déconditionnement musculaire et cardio vasculaire ?
Pendant cette période de confinement qui va durer plusieurs semaines, il est important de prendre quelques automatismes afin de limiter au maximum votre déconditionnement musculaire et cardio vasculaire. Comment vous entretenir sur le plan physique ? Comment prendre soin de vous ? Découvrez quelques conseils et astuces en matière de renforcement, de nutrition, d’hydratation, de sommeil et d’hygiène.
Dr Xavière Barreau, médecin du sport – Service médecine de la danse de l’Opéra national de Paris
+ d'infos fiche danse et santé pendant le confinement mis à jour 1.04
+ d'infos fiche Opéra de Paris conseils diététiques aux danseurs mis à jour 1.04