Reconversion

 

Bourses IOTPD

L’Organisation internationale pour la reconversion des danseurs professionnels (IOTPD) a créé une bourse internationale pour aider les danseurs à construire une vie après la scène.

La « Bourse Philippe Braunschweig », en hommage au président fondateur de l’IOTPD, permet d’accompagner dans son projet de reconversion un danseur ayant eu une carrière internationale. Cette bourse annuelle, d’un montant de 3000 euros, a été accordée pour la première fois en juin 2013.
L’IOTPD souhaite ainsi offrir une réponse au niveau international à des danseurs qui, par nature mobiles, ont réalisé leur carrière dans plusieurs pays et n’ont pu acquérir les conditions d’ancienneté nécessaires pour bénéficier des programmes nationaux d’aide à la reconversion.

Le CN D, membre de l’IOTPD, participe à cette initiative inédite.

L’IOTPD a été créée en 1993 avec pour objectif de faciliter la reconversion professionnelle des danseurs. L’IOTPD est une organisation internationale qui réunit des centres de reconversion partout dans le monde. Elle soutient, promeut et coordonne des démarches de recherche, de sensibilisation et d’accompagnement afin que chaque danseur soit préparé pour une vie après la scène réussie.
Philippe Braunschweig, président fondateur de l’IOTPD, est décédé en 2010. Passionné par la danse, il a énormément œuvré pour contribuer à une amélioration de la situation individuelle et collective des danseurs. L’IOTPD lui rend donc hommage à travers la création de cette bourse internationale qui porte son nom.


Le CN D
Ressources professionnelles
T +33 (0)141 839 839 / ressources@cnd.fr

IOTPD
www.iotpd.org
PhBGrant@iotpd.org


Candidature en ligne
http://www.iotpd.org/IOTPD-Philippe-Braunschweig-Grant
Les critères d’éligibilité, les informations pratiques et les formulaires de candidature sont téléchargeables en ligne.
Date limite de dépôt des dossiers  : 30 avril 2017

 

 

Le temps de la reconversion en 9 portraits

En neuf portraits, ce film documentaire retrace le parcours de danseurs aujourd’hui investis dans un second métier. Du parcours chorégraphique au métier actuel, ils témoignent de la mise en œuvre de leurs projets de reconversion, de leurs interrogations, des choix effectués, des changements vécus. 
Ce documentaire souligne la fragilité du métier de danseur, sa durée limitée dans le temps, et parallèlement insiste sur les atouts et forces qui résultent de la pratique de cette discipline exigeante, tant au niveau physique que mental. 

Conception générale : Quentin Rouillier / Réalisation : Régine Dalnoky et Paule Mustelier / Technique : Anne Mustelier (Quick Sloughi Productions) / Production: Centre national de la danse 2004.
Avec le soutien du Conseil régional Île-de-France. 

Catherine Bot, vidéaste
Nicolas Stifter, restaurateur
Renaud Fauviau, régisseur
Patrick Roger, directeur artistique
Pascale Henrot, directrice de festival
Bernard Estrabaut, ostéopathe
Anne Gaches, magistrate
Laurent Van Kote, conseiller culturel
Robin Lyon, luthier

 

Tous les portraits

Le temps de la reconversion - 9 portraits / partie 1 

Le temps de la reconversion - 9 portraits / partie 2

Le temps de la reconversion - 9 portraits / partie 3

Le temps de la reconversion - 9 portraits / partie 4

Le temps de la reconversion - 9 portraits / partie 5

Le temps de la reconversion - 9 portraits / partie 6

Le temps de la reconversion - 9 portraits / partie 7

Le temps de la reconversion - 9 portraits / partie 8

Le temps de la reconversion - 9 portraits / partie 9

 

 

Après la scène, bâtir un avenir meilleur pour les danseurs et l'art chorégraphique

À l’automne 2004, le Projet aDvANCE* publia les résultats d’une étude menée sur trois ans, qui examine les conditions et les défis auxquels les danseurs professionnels doivent faire face lors de leur reconversion. Après la scène, publié suite à cette étude, expose la situation sociale et professionnelle des danseurs, met en avant les témoignages de professionnels et propose un plan d’action. Les propositions s’adressent à tous les acteurs du milieu de la danse : danseurs, employeurs, organismes sociaux, pouvoirs publics.

* Le Projet aDvANCE a été initié par l’Organisation internationale pour la reconversion du danseur professionnel (OIRDP). Il réunit une coalition internationale de chercheurs et de professionnels du secteur chorégraphique.

Téléchargez Après la scène