La Fabrique

DANCE ON ENSEMBLE

William Forsythe Catalogue (First-Edition) © Dorothea Tuch
William Forsythe Catalogue (First-Edition) © Dorothea Tuch

Chaque année, le CN D donne carte blanche à une grande compagnie de danse le temps d’un long week-end. Spectacles, cours, workshops, exposition : La Fabrique décline le projet artistique de la troupe sous toutes ses facettes, et pour tous les publics, professionnels et amateurs. Après le Ballet de Lorraine et le Ballet de l’Opéra de Lyon, DANCE ONENSEMBLE, compagnie dédiée aux danseurs de plus de quarante ans, prend possession des espaces du CN D et propose un tour d’horizon de son répertoire et de ses pratiques innovantes.

En anglais, Dance On signifie « continuer à danser ». Cette jeune compagnie, lancée en 2015 à l’initiative de Madeline Ritter, est paradoxalement composée d’artistes de plus de quarante ans, qui auraient sous d’autres cieux déjà dépassé l’âge de la retraite fixé aux danseurs. Établie à Berlin avec le but explicite d’attirer l’attention sur la question de l’âge et du vieillissement en danse, la troupe de DANCE ON s’est depuis constitué un répertoire enviable, qui montre par la pratique que l’expérience est avant tout synonyme de maturité artistique.

DANCE ON ENSEMBLE est placé sous la direction artistique de Christopher Roman, ancien interprète de premier plan, puis directeur de The Forsythe Company. Sous l’égide de William Forsythe, les jeunes danseurs y rivalisaient de rigueur avec des collègues de plus de cinquante ans. Cette exigence, Christopher Roman ne s’en est pas départi : les six danseurs de DANCE ONENSEMBLE offrent un concentré d’expérience, de discipline physique et de souplesse intellectuelle qui leur permet de dialoguer d’égal à égal avec les chorégraphes invités.

Au CN D, DANCE ONENSEMBLE présentera plusieurs collaborations d’envergure. Avec Tenacity of Space, les danseurs rencontrent l’univers expérimental de Deborah Hay, figure de proue de la danse postmoderne depuis les années 1960. Deux programmes mixtes mettent par ailleurs en présence William Forsythe, qui a offert un duo sous forme de Catalogue (First Edition) à la troupe, et le jeune chorégraphe belge Jan Martens, qui poursuit son travail sur l’humain avec Man Made. Une collaboration originale avec le metteur en scène libanais Rabih Mroué complète le premier programme, tandis que le second met à l’honneur Lucinda Childs – dont les archives sont aujourd’hui au CN D – avec Katema, solo de 1978 remonté spécialement pour Ty Boomershine. DANCE ONENSEMBLE investit également le CN D avec une série d’extraits de 7 Dialogues, projet associant un danseur à un chorégraphe ou metteur en scène de son choix (les chorégraphes anglo-saxonnes Beth Gill et Lucy Suggate seront de la partie, ainsi que Tim Etchells, le directeur de Forced Entertainment, l’artiste bulgare Ivo Dimchev, ou Noé Soulier) – l’occasion de découvrir la personnalité artistique des membres de la compagnie. Les cours et les workshops proposés tout au long de la Fabrique sont à l’image de la formation éclectique des membres de Dance On, de Forsythe à Cunningham en passant par la technique classique, et s’adressent aussi pour certains aux amateurs – sans limite d’âge, évidemment.

La Fabrique DANCE ON ENSEMBLE, ce sont également des workshops et cours du matin, ainsi qu’un atelier pour les amateurs.

04 > 07.04.18

CN D Pantin