Spectacle

Danses non humaines

Jérôme Bel &
Estelle Zhong Mengual

Danses non humaines, Jérôme Bel et Estelle Zhong Mengual © Véronique Ellena
Danses non humaines, Jérôme Bel et Estelle Zhong Mengual © Véronique Ellena

28 > 30.03.24

CN D Pantin
Tickets

Comment fait-on entrer le monde vivant dans le monde de la danse ? Comment fait-on entrer des vies non-humaines dans des corps humains ? C’est ce paradoxe que le chorégraphe Jérôme Bel et l’historienne de l’art Estelle Zhong Mengual nous invitent à explorer. À travers plusieurs pièces choisies appartenant au répertoire de la danse savante occidentale, Jérôme Bel et Estelle Zhong Mengual interrogent les différentes stratégies inventées par les chorégraphes pour s’atteler à ce défi apparemment impossible de devenir d’autres corps que les nôtres : végétaux, animaux, éléments naturels. Ces danses, anciennes pour la plupart, sont données à voir depuis notre présent : celui de la crise écologique. Ce spectacle propose de faire l’expérience in vivo des relations que les chorégraphes ont créées avec le monde vivant, et ainsi d’enrichir nos formes de sensibilité à son égard, pour creuser un peu plus sa place centrale dans notre monde commun.

Jérôme Bel

Voir page Artiste associé

Estelle Zhong Mengual

Estelle Zhong Mengual est historienne de l’art. Normalienne et docteure, elle enseigne dans le Master d’Expérimentation en Art et Politique (SPEAP), créé par Bruno Latour, à Sciences Po Paris. Elle est titulaire de la chaire Habiter le paysage : pratiques artistiques d’hospitalité pour le vivant aux Beaux-Arts de Paris. Ses recherches actuelles portent sur les relations que l’art, passé et présent, entretient avec le monde vivant. Elle travaille notamment à l’élaboration d’une histoire environnementale de l’art, qui propose un nouveau régime d’attention à la représentation du vivant dans l’art, à partir des outils des humanités environnementales et des sciences naturelles les plus contemporaines. Elle est l'auteure de nombreux livres, dont Apprendre à voir. Le point de vue du vivant (Actes Sud, 2021), prix EcoloObs pour le meilleur essai en pensée environnementale de l'année 2021, et Peindre au corps à corps. Les fleurs et Georgia O'Keeffe (Actes Sud, 2022).