Exposition

Interprètes

03.11 & 19.12.20

CN D Pantin

Il y a mille façons de filmer un interprète parce qu’il y a mille façons d’être interprète et parce qu’il y a, au fond, mille façons d’être soi. Certaines ou certains ne sont jamais d’aussi grands danseurs que lorsqu’ils suivent à la lettre une partition qui vient d’ailleurs et c’est à leur manière de savoir absolument parler la langue de quelqu’un d’au- tre qu’on reconnaît leur puissance ; d’autres, évidemment, signent chaque geste de leur singularité, débordent la commande ou ne sentent jamais aussi à l’aise que dans l’improvisation.

Cette programmation de films autour du travail des interprètes multiplie donc les axes et les portes d’entrée pour mieux saisir ce qui fait la richesse et la singularité du travail des danseuses et danseurs. Façons de transmettre, façons de travailler et d’inventer en travaillant, façon de lire une partition, façon de s’approprier un geste et de le faire varier, façon de reprendre un rôle : à chaque fois, il s’agit d’une manière ou d’une autre de descendre, au plus intime, dans la fabrique concrète des gestes.

Trois thématiques traversent cette exposition.

3 > 14.11
Transmettre

17 > 28.11
S’entraîner, travailler

1 > 19.12
Des interprètes, des cinéastes