Spectacle

Mickaël Phelippeau

Lou

Lou © Hans Lucas
Lou © Hans Lucas

03.10.20 — 14:30

CN D Pantin
Tickets

À l’origine de Lou, la rencontre entre le chorégraphe Mickaël Phelippeau, qui au fil de ses bi-portraits a fait de son projet chorégraphique un outil d’étude de l’intersubjectivité, et Béatrice Massin, qui au sein des Fêtes galantes promeut le renouvellement de la danse baroque. Lou, c’est Lou Cantor, jeune interprète formée par Béatrice Massin depuis l’enfance, ainsi qu’à la danse contemporaine. Fidèle à sa démarche privilégiant l’individu, le dialogue et le déplacement des pratiques, Mickaël Phelippeau a conçu ce portrait comme une mise à plat : une page blanche, permettant d’appréhender l’apprentissage de Lou Cantor avec cette danse, en même temps que la trajectoire menant de la naissance du geste à sa mise en représentation. Chaque élément déposé dans l’espace – partition, pas, musique, costume – permet ainsi de reconstituer une pièce de l’énigme : qu’est-ce qui lie un individu à sa pratique ? Chez Lou, le plaisir à inscrire minutieusement chaque geste – la disposition des pieds, des jambes, des bras, des mains – souligne la dimension fondamentale du jeu : sur différentes versions de l’air des Folias, l’espace et le mouvement se structurent, dessinant en creux l’histoire d’un corps construit en partie par la danse baroque, de l’enfance à l’âge adulte.

Danseur et chorégraphe, Mickaël Phelippeau développe un travail axé sur la rencontre, où la danse cherche à révéler la construction de l’individu par le biais de l’altérité. À partir de 2003, il met en œuvre le protocole des bi-portraits – représentations en miroir dévoilant l’image d’un sujet et de sa pratique – qui dessinent un fil rouge au cœur de son travail. Directeur artistique de la manifestation À domicile, il signe de nombreuses pièces questionnant la production du geste, comme Numéro d’objet (2011), Chorus (2012) ou Footballeuses (2018).