Recherche

Exposés de recherche et de notation

06.02.20 — 14:00

CN D Pantin

Le Body Weather Laboratory, une pratique pour la danse : laboratoire du toucher
par Christine QuoiraudCe projet se propose de réinterroger le processus d’entraînement du Body Weather, initié par Tanaka Min dans le Japon des années 1980. À la fois pratique et philosophie, le Body Weather se fonde sur une approche proprioceptive, en interaction avec l’environnement.


Les mouvements primaires, socle pédagogique en danse ; leurs impacts sur notre manière de danser
par Julie Meyer Heine
Cette recherche interroge l’impact des mouvements primaires sur l’enfant et sa danse, en questionnant les liens entre le développement des schèmes permettant la construction de l’enfant et la façon dont, devenu adulte, il se meut, appréhende l’espace, investit le poids, s’équilibre, danse.


L’immobilité et la fragilité comme gestes créateurs. À partir de la poésie de Joe Bousquet et de la danse butô
par Laurence Pagès
L’un, écrivain paralysé par une balle qui lui sectionna la moelle épinière, passa sa vie dans sa chambre, l’autre, chorégraphe, initia une danse trouvant ses espaces d’invention dans les sensations intérieures et le moindre geste. Le projet propose d’analyser deux pratiques qui explorent l’expérience de l’immobilité et de la fragilité comme conditions d’émergence du geste créateur.


Perdre la face
par Marie Bardet
S’attachant à défocaliser les modes de regard qui construisent notre rapport à l’espace, cette recherche sur la dorsalité envisage notre champ visuel comme une membrane tactile et propose d’autres modes d’adossement, notamment en rendant la peau du dos, devenue plus réceptive, motrice des déplacements.