Recherches

Poétiques et politiques des répertoires

Les danses d'après, 1

Un geste dansé n’est pas nécessairement éphémère : il peut connaître une longue vie s’il trouve des milieux pour l’accueillir et l’entretenir. C’est ainsi que des ballets « classiques » ou des chorégraphies « contemporaines » circulent, se transmettent et se transforment avec le temps. Croisant esthétique, histoire et anthropologie, cet essai critique s’attache à la mémoire des œuvres en danse. Il expose les conditions artistiques et politiques de leur survie et de leurs devenirs à travers trois cas de répertoires emblématiques : celui du Ballet de l’Opéra de Paris, de Merce Cunningham (1919-2009) et de Dominique Bagouet (1951-1992). Mettant au cœur de sa réflexion le travail des danseurs et des chorégraphes, leur savoir-faire, les représentations et les imaginaires qui nourrissent leurs pratiques, Isabelle Launay analyse et historicise diverses façons d’activer (voire d’inventer) une tradition en danse ainsi que les débats contradictoires qui animent celle-ci.

Isabelle Launay est enseignante-chercheuse au département Danse de l’université Paris 8. Elle est l’auteure, entre autres, d’À la recherche d’une danse moderne, Rudolf Laban et Mary Wigman (1996), d’Entretenir, à propos d’une danse contemporaine (avec Boris Charmatz, 2002) et a également dirigé Les Carnets Bagouet (2008), Mémoires et histoire en danse (avec Sylviane Pagès, 2011) et Histoires de gestes (avec Marie Glon, 2012).