Artistes en création

Ce dispositif s’adresse uniquement aux équipes artistiques de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et leur permet de bénéficier de l’accompagnement du CN D sur un projet de création pendant toute une saison.

L’équipe artistique sélectionnée bénéficie
− d’un apport en coproduction de € 10 000 maximum ;
− d’un accès privilégié aux studios du CN D à Lyon ;
− ainsi que d’un accès aux différentes activités et/ou ressources du CN D (médiathèque, ressources professionnelles, invitation à l’ERD, mise en réseau, etc.).

Artistes en création 2022-2023

Collectif A/R   

Depuis 2012 Paul Changarnier, Thomas Demay et Julia Moncla imaginent des spectacles et des performances mettant en jeu des espaces multiples. Au plateau, dans l'espace public ou in situ, le désir d'associer la musique live et la danse contemporaine est au cœur de leur processus de création.

« Un plateau, une rue, une salle polyvalente, une place publique, un hall, une salle de classe... Lorsque nous débutons un projet de création, nous prenons le temps d’observer et de nous confronter aux lieux. Le choix de l’espace est l’un de nos points de départ essentiels pour écrire, composer et chorégraphier ; un véritable outil et matière de création. À travers l’architecture, le contexte historique et social d’un espace, nous installons un dialogue avec nos propositions musicales et dansées. L’écriture de ces matières peut se créer en amont ou s’inspirer concrètement du lieu. Elles viennent s’inscrire, cohabiter et résonner avec des détails, des flux ou des événements imprévus. Écouter et donner à voir différents points de vue et perspectives pour faire émerger des relations entre les corps des interprètes et les corps des spectateurs. Quels choix mettons-nous en œuvre pour faire acte de création ? »

collectifar.com

 

We Love Catastrophe

Création pour l’espace public
Première : été 2023

Un amour pour la panique et le sens du drame
Un amour pour un concert qui tourne mal
Un amour pour un épais brouillard qui masque l’horizon
Un amour pour une foule en délire
Un amour pour un regard croisé et de deux corps qui se touchent
Un amour pour une vague qui devient beaucoup trop grande, incontrôlable
Un amour pour une sirène qui hurle dans une forêt de béton
Un amour, une brèche, une fièvre
Un amour pour une jeunesse bruyante
Un amour pour le rouge ou le rose
Un amour pour un happy end

We love catastrophe,

Une déclaration d’amour pour les espaces ouverts communs : une place publique, un parvis, une esplanade, comme point de départ. Un lieu central, de passages, de rencontres et de révoltes. Un lieu d’unité en réaction à un évènement partagé qui engendre un point de rupture. Un avant et un après. Un moment de bascule festif, tragique, politique qui s’inscrit dans la mémoire collective des corps. Une foule de muscles, d’arêtes, de visages, d’individus qui s’entremêlent, dansent, s’élèvent et se figent.

Le temps est mis à l’arrêt.
Entre tension, réaction, confrontation et soulèvement, chacun depuis sa place est concerné.