La lettre du jour

Issue des collections du CN D

Le CN D propose ici une sélection de lettres choisies parmi les nombreuses lettres et autographes présents dans les collections de la Médiathèque (donation Gilberte Cournand). À chaque fois, outre les références de ces lettres, nous vous proposons une mise en perspective, un pendant ce temps-là, qui évoque la situation « historique » de ces lettres.

Libraire, galeriste, journaliste et critique, Gilberte Cournand a consacré sa vie à la danse. En témoigne son impressionnante collection personnelle dont elle a fait don au Centre national de la danse.
 

Lettre d’Alexandre Benoit à Misia Sert, 16 mai 1918
Pendant ce temps-là : Début mars les Alliés ont perdu un front avec la sortie du conflit mondial de la jeune république russe bolchevique, laquelle a signé avec l’Empire allemand le traité de Brest-Litovsk. Les Allemands profitent de cette défection pour envoyer d’importants renforts sur le front Ouest, visant une victoire rapide avant l’arrivée effective des Américains. C’est le « retour de la guerre de mouvement ». Entre la fin mars et le début du mois d'avril 1918, 500 000 Parisiens (sur une population de trois millions) partent en exode et on commence à envisager une défaite. Ce jeudi 16 mai est marqué par de violents bombardements en Picardie. Malgré les échecs qu’il enregistre, l’ennemi persiste à mener des coups de main et tente de briser les lignes défensives britanniques et françaises. La guerre n’est pas finie.