Spectacle

Paula Pi

Alexandre
création

22 > 24.05.18

CN D Pantin
Tickets

Au début, une voix : l’enregistrement d’un timbre, d’un souffle, de consonnes et de voyelles. Au début, une langue : un rythme, un phrasé, une répétition, un sens qui se dérobe. De cette voix naît une série de questions touchant à la langue comme matière – origine mythique et mystère, invitant à un franchissement, à un passage. Qu’est-ce que la langue fait au corps : comment elle l’attrape, le marque, l’ébranle ? Et, en retour, qu’est-ce que la danse peut faire d’une voix : tenter d’approcher le monde qu’elle transporte, s’approcher de la lisère du sens pour en proposer une traduction ? Au terme d’un trajet avec les questions physiques, spatiales, linguistiques ou anthropologiques soulevées par cet enregistrement (extrait d’un discours prononcé par l’ancien d’une tribu de l’ethnie Xavante sur un rite de passage masculin, recueilli par Alexandre Lemos), Paula Pi a produit une pièce – à partir de ce prénom qui est en même temps le réceptacle de la parole et celui qui en transmet la trace. Comme dans sa précédente création, Ecce (H)omo, le matériau de départ inscrit les coordonnées d’un nouveau territoire sensible. Accompagnée du chorégraphe et performeur Sorour Darabi, Paula Pi matérialise sur scène les signes d’une langue interstitielle : à partir de leurs deux corps et de toutes leurs combinaisons, ils inventent un système d’interprétation de l’altérité dans ce qu’elle a de charnel et d’incommensurable : un entrelacement, où vient s’enrouler une réflexion sur la construction du même et de la différence. Entre eux s’élabore un rituel naviguant entre le proche et le lointain, la fusion et la coupure, le masculin et le féminin : deux figures gémellaires dont les lignes, les peaux, forment une lisère qui ne cesse de se redessiner.