CampingSpectacle

Eisa Jocson

Macho Dancer

MachoDancer, EisaJocson. © Giannina Ottiker
MachoDancer, EisaJocson. © Giannina Ottiker

14 > 16.06.22

CN D Pantin
Tickets

Aux Philippines, clubs et bars érotiques ont leur propre forme de danse : celle des macho dancers, qui se produisent à la fois pour des hommes et des femmes. Leurs performances s’appuient sur un vocabulaire et une physicalité spécifiques. Pour Macho Dancer, la danseuse et chorégraphe Eisa Jocson explore ce langage de séduction à motivation économique en utilisant les notions de masculinité comme capital corporel, et en propose une version qui transgresse les codes du genre. Seule en scène, elle recrée la tension musculaire et les ondulations compactes de cette danse au répertoire musical nostalgique des années 1980 et 1990. Créé en 2013, Macho Dancer s’inscrit dans une trilogie centrée sur l’érotisation du corps dansant et sa dimension socioéconomique, au cours de laquelle Eisa Jocson a également exploré la pole dance (Death of the Pole Dancer) et le travail d’hôtesses philippines dans des clubs japonais (Host).


Eisa Jocson est une danseuse et chorégraphe contemporaine originaire des Philippines. Formée au ballet classique et aux arts visuels, elle s’intéresse à l’intersection entre le mouvement corporel et les conditions sociaux-économiques de la mobilité. Son travail expose la politique du corps au sein de l'industrie des services et du divertissement, à travers le prisme socio-économique propre des Philippines. Sa tribologie de solo a tourné dans de nombreux festivals à travers le monde. Avec sa nouvelle série, Happyland, elle continue de mettre en regard l’industrie du divertissement et la vie des travailleurs philippins.