Spectacle

Luiz de Abreu

O Samba do Crioulo Doido

Luiz de Abreu, O Samba do Crioulo Doido © Marc Domage
Luiz de Abreu, O Samba do Crioulo Doido © Marc Domage

24 > 26.03.22

CN D Pantin
Tickets

Face à l’urgence de traiter la question décoloniale, de questionner l’héritage de l’esclavage et les rapports de domination qu’il induit, le solo conçu et dansé par Luiz de Abreu puis transmis à Calixto Neto déconstruit les représentations du corps noir dans la culture brésilienne, organisant le passage d’un corps-objet à un corps-sujet. Corps noir plongé dans la pénombre, le danseur, nu, force le trait pour tourner en dérision les projections identitaires qui l’assignent à un imaginaire non choisi, oscillant entre érotisme et exotisme. L’écriture de Luiz de Abreu parodie à cet effet autant le carnaval que le ballet classique, déplaçant les signes culturels pour en démasquer les inconscients. L’exposition frontale et l’épure du dispositif sont à l’image de la radicalité du propos, tandis que l’humour, incisif et malicieux, atténue la violence de la critique. Jeux péniens, vagues ventrales et tremblements fessiers, son corps joueur et jouissif est ici renvoyé à sa matérialité brute par-delà le symbolique, celle d’un corps subalterne qui puise en lui seul les moyens de son émancipation.

Né à Minas Gerais, Luiz de Abreu découvre la danse dans les années 1960 à travers les rituels de la religion afro-brésilienne umbanda. Le chorégraphe-interprète est diplômé de l'école de danse contemporaine Angel Vianna de Rio de Janeiro, et titulaire d'une maîtrise de l'université d'Uberlândia de Minas Gerais. Essentiellement tourné vers l’exploration des stéréotypes liés au corps noir, son travail a été montré en France, en Allemagne, au Portugal, en Croatie, à Cuba, en Espagne et au Brésil, où il vit et travaille.
Sa pièce O Samba do Crioulo Doido fait partie de la collection de vidéodanse du Centre Pompidou.