Amateurs

Danses partagées

© Marc Domage
© Marc Domage

07 > 08.03.20

CN D Pantin

28 ateliers pour tous dès 8 ans
Le rendez-vous incontournable de la pratique amateur au CN D !

Les ateliers Danses partagées ce sont toutes les danses qui investissent le CN D le temps d’un week-end et deux fois par an ! À chaque fois, vous êtes plus de 1 000 passionnés à nous rejoindre : c’est la possibilité pour tous, à partir de 8 ans, de découvrir le répertoire de grands chorégraphes, ou de nombreux styles de danse. Ce printemps, le Brésil est à l’honneur, sur le parvis du CN D, dans l’Atrium et tous les studios, les ateliers alternent avec les performances, les spectacles et l’exposition Há Terra !


Échauffements

par Jean-Paul Mehansio
par Benoît Caussé
7 & 8.03 / 13:30


Ateliers


Coupé-décalé
par Ordinateur
7 & 8.03 / 16:30
Ticket

Danseur-chorégraphe de coupé-décalé, élu meilleur danseur de Côte d’Ivoire en 2016, connu sous le nom d’Ordinateur, Magic Feet propose une approche de ce genre musical et chorégraphique ivoirien très en vogue depuis le début des années 2000 et qui allie chorégraphies bien établies, mode vestimentaire et valeurs. Une danse ludique qui permet aux danseurs de communiquer rapidement à travers certains gestes clés, chaque chanson se rapportant à un concept et à un pas spécifique.
 

Bal Sankofa
par Calixto Neto
7.03 / 14:30
Ticket

Sankofa est un mot issu de la langue twi, une des langues parlées au Ghana. Il signifie « revenir sur le passé pour aller de l’avant ». Ici, et avec la voix de la grande dame de la musique brésilienne Elza Soares, l’idée de tradition s’actualise et se mêle à des danses inventées au présent pour célébrer la diversité des cultures et revendiquer l’inclusion d’autres mythologies dans nos imaginaires. Calixto Neto est un interprète et chorégraphe brésilien qui s’intéresse aux discours, savoirs et pratiques produites par des groupes minoritaires. Il questionne actuellement son parcours en tant qu’artiste et tisse des liens avec une communauté d’artistes issu de la diaspora.


Bal Sankofa
par Isabela Fernandes de Santana
8.03 / 14:30
Ticket

Sankofa est un mot issu de la langue twi, une des langues parlées au Ghana. Il signifie « revenir sur le passé pour aller de l’avant ». Née au Brésil, Isabela Fernandes Santana a d’abord étudié le théâtre et la performance. Elle suit la « Formation intensive accompagnée » au C.e.m – Centre en Mouvement à Lisbonne, avant d’intégrer le Master Exerce études chorégraphiques
« recherche et représentation » à ICI – CCN Montpellier. Elle est chorégraphe et interprète pour Volmir Cordeiro dans L’oeil la bouche et le reste, Une nuit des visages et Trottoir.


Capoeira
par Cédric Médélice
7 & 8.03 / 16:30
Ticket

Médélice Cédric, alias professeur Pimpolho, a commencé la capoeira en 1997 à Montreuil. Il se passionne pour cet art martial afro-brésilien né au XVIIe pour se défendre contre l’esclavage. Par la suite, il crée son association, Gunga e Meu, afin de développer des propositions de cours auprès de publics divers (adolescents et adultes, valides ou à mobilité réduite). Il voyage depuis à travers le monde pour transmettre cet art qui fait travailler la mobilité, l’agilité, la souplesse, la coordination, le respect de l’autre et bien entendu le rythme, la musique et le chant.
 

Voguing
par Lasseindra
7 & 8.03 / 16:30
Ticket

Icône de la scène voguing en France, Lasseindra propose de s’initier aux bases de ce mouvement né dans le Harlem des années 1960. Le voguing c’est plus qu’un style de danse, c’est une véritable culture qui s’est développée ensuite dans la communauté noire et gay américaine, popularisée par le titre Vogue de Madonna et le célèbre documentaire Paris is Burning. Les danseurs, réunis dans les Balls, reproduisent les poses des mannequins des magazines et des défilés. Le voguing se pratique selon trois grandes catégories : le old way, le new way et le vogue fem. Voguer, c’est non seulement savoir danser, mais aussi briller face à son public. Un art complexe qui se pratique souvent en talon aiguille !


Waacking
par Bruno Marignan
7 & 8.03 / 14:30
Ticket

Danseur et chorégraphe au parcours pluridisciplinaire – du hip hop à la salsa, du modern jazz aux claquettes – Bruno Marignan propose avec cet atelier de revivre les différentes étapes qui ont donné naissance au waacking street dance, danse née dans les années 1970 à Los Angeles. Le waacking était alors pratiqué dans les clubs branchés de la ville. Les danseurs étaient influencés par le posing des mannequins et les poses théâtrales des grandes figures du cinéma américain – d’où le premier nom du waacking : « La Garbo », en référence à l’actrice Greta Garbo. Les danseurs de waacking ont puisé leur inspiration dans la très populaire émission de télévision, Soul Train. Et le danseur Shabadoo a largement contribuer à sa popularisation en y ajoutant des bases de locking et de jazz.


Classique pour tous
par Benoît Caussé
7 & 8.03 / 16:30
Ticket

Formé en danse classique au Conservatoire national supérieur de danse de Paris, Benoît Caussé intègre le Ballet de l’Opéra de Lyon de 2001 à 2010. Pendant ces années, il aborde le travail de nombreux chorégraphes comme William Forsythe, Maguy Marin ou encore Anne Teresa de Keersmeaker et traverse plusieurs techniques dont celle de Merce Cunningham. Aujourd’hui pédagogue, il propose de goûter aux sensations que procurent les exigences de la danse classique le temps d’un cours technique, depuis les premiers exercices face à la barre jusqu’au grands sauts « au milieu ». Se glisser dans la peau d’un danseur classique, découvrir les positions académiques et la terminologie des pas pour mieux comprendre comment plier, tourner et sauter selon les codes académiques.
 

Répertoire Nijinski
par Marie Orts
7 & 8.03 / 14:30
Ticket

Interprète depuis 2011 pour Dominique Brun, Marie Orts est artiste chorégraphique et notatrice Laban depuis 2019. À partir de la pièce Sacre # 2, recréation du Sacre du printemps de Vaslav Nijinski (1913) de Dominique Brun, elle propose une reprise du solo de l’élue à travers différents outils partitionnels et de transmission.


Parents-enfants 5-8 ans répertoire Anne Teresa de Keersmaeker
par Louis Combeaud
7 & 8.03 / 14:30
Ticket

Après avoir notamment étudié à P.A.R.T.S, l’école d’Anne Teresa de Keersmaeker, Louis Combeaud commence à travailler auprès d’elle, puis de Pierre Droulers, Michel Kéléménis et Ann Van den Broek. Il devient également professeur de danse contemporaine diplômé d’État. Pour cet atelier parents-enfants, il propose d’éveiller les corps au mouvement grâce à la contrainte. Les participants vont inventer et dessiner des parcours tant sur le sol que dans l’espace, afin d’orienter leur chorégraphie et créer des danses de groupe : de là des duos, des trios et des quatuors vont émerger, selon les principes élaborés dans la pièce Drumming (1998) d’Anne Teresa de Keersmaeker.
 

Danses brésiliennes
par Isabela Fernandes Santana
7 & 8.03 / 16:30
Complet

Née au Brésil, Isabela Fernandes Santana a d’abord étudié le théâtre et la performance. Elle suit la « Formation intensive accompagnée » au C.e.m – Centre en Mouvement à Lisbonne, avant d’intégrer le Master Exerce études chorégraphiques « recherche et représentation » à ICI – CCN Montpellier. Elle est chorégraphe et également interprète pour Volmir Cordeiro dans L’oeil la bouche et le reste, Une nuit des visages et Trottoir. Elle va transmettre durant cet atelier les bases du passinho do romano et du fevro, des danses de rue nées dans les rues de São Paulo, avec pour prisme la mémoire collective.

 

Krump
par Nach
7 & 8.03 / 14:30
Complet

Nach découvre le mouvement krump, danse urbaine explosive et exutoire, après avoir vu Rize, le documentaire de David Lachapelle. La rue est sa première école, La Défense, Porte de Montreuil, La Chapelle... Elle évolue avec sa communauté et développe une identité singulière. À travers ses collaborations, ses recherches et ses voyages, Nach hybride sa danse et affute son langage. L’objectif de cet atelier est de retourner au corps et à ses sensations, de s’initier à l’isolation du mouvement et aux variations d’énergie en partant des bases du vocabulaire krump, à savoir le stomp, le chest-pop et l’arm swing. L’atelier est une combinaison d’exercices de danse contacts, danse rituelles et outils d’improvisation. Nach est lauréat de la Villa Kujoyama en 2018 où elle étudie la danse butô.


Gaga dance (dès 16 ans)
par Thibaut Eiferman
7 & 8.03 / 14:30
Complet

Le Gaga est une recherche sur le mouvement développé par Ohad Naharin depuis de nombreuses années, parallèlement à son travail de chorégraphe et de directeur artistique de la Batsheva Dance Company. Les ateliers Gaga se basent sur une écoute profonde du corps et des sensations physiques. Les instructions sont déployées pour accroître la sensibilité et amplifier les sensations, et plutôt que de passer d’une instruction à une autre, les informations sont superposées afin de créer une expérience multi-sensorielle. Nombreuses de ces instructions sont imprégnées d’une imagerie riche, toutefois la recherche Gaga est fondamentalement physique. La nature improvisée de l’exploration permet en outre à chaque participant de tisser des liens très personnels avec le Gaga. Thibaut Eiferman s’est formé à l’école de l’American Ballet Theater avant de rejoindre le Ballet British Columbia à Vancouver. Il découvre le Gaga avec Danielle Agami à Los Angeles, où il danse avec l’Ate9 Dance Company. Il part ensuite danser à Tel Aviv avec le Batsheva Ensemble (2017-2018). Il est professeur certifié de Gaga.


Répertoire Anne Teresa de Keersmaeker
par Louis Combeaud
7 & 8.03 / 16:30
Complet

Après avoir notamment étudié à P.A.R.T.S, l’école d’Anne Teresa de Keersmaeker, Louis Combeaud commence à travailler auprès d’elle, puis de Pierre Droulers, Michel Kéléménis et Ann Van den Broek. Il devient également professeur de danse contemporaine diplômé d’État. Pour cet atelier, il propose de travailler par duo pour créer des petites cellules dansées, composées en canon selon les principes de la pièce Rosas danst Rosas ; puis d’aborder les partitions de groupe à neuf comme c’est le cas dans la pièce d’Anne Teresa de Keersmaeker En Attendant (2010), avec l’idée de croiser les écritures et qualités de chacun.


Répertoire Philippe Decouflé
par Éric Martin
7 & 8.03 / 16:30
Complet

Éric Martin a rejoint la compagnie de Philippe Decouflé (Cie DCA) en 1989. Il participe depuis à nombreuses de ses pièces et événements, en tant qu’interprète ou bien encore d’assistant chorégraphique. Au cours de cet atelier, il va transmettre le solo « Leçon d’anatomie », extrait de la pièce Décodex (1985) qui a fait l’objet d’un court métrage et qui contient des notions essentielles au travail de la compagnie, à savoir : la relation à la musique, la miniaturisation de certains gestes graphiques, ainsi qu’un état de présence spécifique face au spectateur.
 

Danses africaines
par Jean-Paul Mehansio
7 & 8.03 / 14:30
Complet

Danseur et chorégraphe né en Côte d’Ivoire, Jean-Paul Mehansio a notamment dansé pour Olivier Dubois, Jean-Claude Galotta, George Momboye et Salia Sanou... Son travail se concentre en partie sur les danses traditionnelles d’Afrique de l’Ouest – doumdoumba, tématé, bolo super, boloye, abodan ou encore gbégbé. Pour cet atelier, il propose de se les approprier, de se familiariser avec les différents rythmes avant de sortir ces danses de leur cadre musical spécifique en rompant avec le rythme d’origine, la répétition des pas, l’énergie, l’échelle des mouvements.