Artistes associés

Six artistes sont associés au CN D. Ils y trouvent des espaces, des moyens et un accompagnement pour mener à bien leurs projets de créations, ils sont présents au CN D à tous les niveaux de son action : éditions, formations, éducation artistique et culturelle, programmation.

À Pantin

Volmir Cordeiro

Né en 1987, Volmir Cordeiro a d’abord étudié le théâtre pour ensuite collaborer avec les chorégraphes brésiliens Alejandro Ahmed, Cristina Moura et Lia Rodrigues. Il intègre la formation « Essais » en 2011 au Centre national de danse contemporaine d’Angers – direction Emmanuelle Huynh – et écrit actuellement à l’université Paris-8 une thèse sur les figures de la marginalité dans la danse contemporaine. Il a participé aux pièces de Xavier Le Roy, Laurent Pichaud, Rémy Héritier, Emmanuelle Huynh, Jocelyn Cottencin et Vera Mantero. En 2012, il signe en France un premier solo, Ciel, puis, Inês en 2014 et en mars 2015, le duo Époque, avec Marcela Santander Corvalán. Il a clos un premier cycle de son travail, composé des trois solos Ciel, Inês et Rue (créé en octobre 2015 au Musée du Louvre, en collaboration avec la FIAC) et et a créé à Brest, en février 2017, une pièce pour quatre danseurs, L’œil la bouche et le reste.

volmircordeiro.com
 

La Ribot

Danseuse, chorégraphe, artiste visuelle, La Ribot manie tous les matériaux qui passent à sa portée avec une énergie jubilatoire. Initiées en 1993, les séries des Pièces distinguées n’ont cessé depuis d’étendre leurs ramifications dans toutes les directions – défaisant les frontières rigides entre les espaces et les disciplines. Elle travaille aussi bien dans les musées comme la Tate Modern qu’avec le Ballet de Lorraine, ou en collaboration avec Mathilde Monnier pour la pièce Gustavia. En 2000, elle amorce un travail vidéo fondé sur le « corps-opérateur », offrant un vertige de sensations contradictoires, comme dans Mariachi 17.

laribot.com

 

Noé Soulier

Noé Soulier a étudié au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, à l’École nationale de ballet du Canada, et à P.A.R.T.S – Bruxelles. Il a obtenu un master en philosophie à l’université de la Sorbonne (Paris IV) et participé au programme de résidence du Palais de Tokyo, Le Pavillon. Noé Soulier interroge la manière dont on perçoit et dont on interprète les gestes à travers des dispositifs multiples. Dans Mouvement sur Mouvement (2013) et Signe blanc (2012), il introduit un décalage entre le discours et les gestes qui l’accompagnent afin de questionner la manière dont ils contribuent à l’élaboration du sens. Dans Petites perceptions (premier prix du concours Danse élargie) et Corps de ballet (2014), la tension se situe entre l’intention et le mouvement du danseur. Elle vise à faire apparaître la manière dont l’interprète s’engage dans l’action. À l’automne 2014, il met en espace Movement Materials pour l’inauguration de la Fondation Vuitton. À l’automne 2016, il crée Faits et gestes au PACT Zollverein à Essen et publie Actions, mouvements et gestes, une proposition chorégraphique qui prend la forme d’un livre, dans la collection Carnets aux éditions du Centre national de la danse.

noesoulier.com
 

Ana Rita Teodoro

Ana Rita Teodoro, portugaise, est titulaire du Master du CNDC d’Angers et de l’université Paris 8, où elle a débuté son projet Délirer l’Anatomie. Le buto- de Tatsumi Hijikata est pour elle un terrain d’intense investissement artistique : elle a d’ailleurs reçu la bourse de « Aperfeiçoamento Artistico » (perfectionnement artistique) de la Fondation Calouste Gulbenkian pour étudier avec Yoshito Ohno et à reçu l’Aide à la recherche et au patrimoine en danse du CN D, pour développer sa recherche sur le Studio du Buto-. Elle a étudié le corps à travers l’anatomie, la paléontologie et la philosophie avec Sofia Neuparth au C.E.M (Centre En Mouvement), et à travers le qi gong à l’École de médecine traditionnelle chinoise de Lisbonne.
Elle a chorégraphié des pièces MelTe, la collection Délirer l’Anatomie — Orifice Paradis & Rêve d’Intestin et Plateau & Pavillon, Assombro (Fantôme Méchant). Elle a collaboré pour divers projets avec des artistes tels que Marcia Lança, Laurent Pichaud, João dos Santos Martins et Marcela Santander Corvalàn.

AnaRitaTeodoro


L’Amicale de production

Equipe associé au département des Ressources professionnelles pour la saison 2017-2018

Un programme d’événements dédiés est proposé au fil de la saison pour permettre aux professionnels de mieux comprendre leur environnement, dynamiser leur carrière, repenser leur pratique, développer leurs projets. L’Amicale de production accompagne cette évolution comme équipe associée aux Ressources professionnelles pour la saison 2017-2018. Plateforme coopérative de création et laboratoire artistico-méthodologique pour imaginer et proposer de nouveaux rapports au monde, à l’art et au travail, l’Amicale de production édite des formes transversales à cheval entre les arts visuels et le spectacle vivant, des objets créatifs et pédagogiques qui parlent de nous, de notre condition d’humain et de la capacité de chacun à agir, penser, faire.

L'Amicale de production

 

Stéphane Bouquet

Écrivain et scénariste, Stéphane Bouquet travaille au confluent de trois champs artistiques : la littérature, et notamment la poésie et le théâtre, d’abord; le cinéma, ensuite; la danse, enfin. La question du corps et de l’inscription du corps et des gestes dans un espace collectif, dans un paysage commun, est peut-être le fil rouge qui relie ces différents champs d’action. Il est l’auteur de différents recueils de textes (Les amours suivants, 2013; Vie Commune, 2016) - tous publiés aux Editions Champ Vallon. Il a écrit divers films de fiction ainsi que plusieurs documentaires, en particulier signés par Sébastien Lifshitz. Après avoir été critique de danse et de cinéma, il a travaillé avec la chorégraphe Mathilde Monnier sur deux de ses pièces (Déroutes et frère&sœur). Sa première pièce de théâtre, Monstres, a été montée en 2016 au Théâtre de la Commune d’Aubervilliers par Robert Cantarella.


 

À Lyon

 

Fanny de Chaillé, dont la compagnie est implantée en Auvergne-Rhône-Alpes, accompagne l’équipe du CN D à Lyon dans la construction des projets de formation et de résidence ainsi que dans la mise en place de toutes les activités de collaboration avec les structures régionales.

Fanny de Chaillé

Parallèlement à ses recherches universitaires sur la poésie sonore, Fanny de Chaillé travaille avec des chorégraphes et metteurs en scène tels Rachid Ouramdane, Emmanuelle Huynh, Alain Buffard, Gwenaël Morin. Depuis 1998, elle réalise des installations, des performances et des pièces chorégraphiques. Elle a été artiste associée au Théâtre de la cité internationale de 2010 à 2012. Elle est en 2013 l’invitée de la 4e édition du Nouveau Festival du Centre Pompidou où elle propose avec la scénographe Nadia Lauro, La Clairière. En résidence à Chambéry, elle crée LE GROUPE en 2014, CHUT en 2015 et LES GRANDS en 2017. 

fannydechaille.fr